V. Kikilias : « La croisière à Thessalonique augmente de 250 % »

Le déroulement dynamique de la croisière a été évoqué par le ministre du Tourisme Vassilis Kikilias dans une interview qu’il a accordée à la chaîne de télévision SKAI et à l’émission « Unmatched » avec Giannis Ntsounos et Christos Koutras.

Selon le ministre du Tourisme, ce n’est qu’à Rhodes – un objectif de 12 mois de la croisière – que le nombre de navires de croisière atteindra 450 arrivées, Mykonos a atteint un record historique, dans le port de Kavala les arrivées – jusqu’à présent – dépassent 36 de seulement trois l’année dernière, tandis que le port du Pirée – où les arrivées ont commencé plus tôt en mars que toute autre année – a connu une augmentation de 130 %.

Les données sont particulièrement impressionnantes – comme l’a souligné M. Kikilias – en particulier pour le port de Thessalonique avec près de quatre fois plus d’arrivées par rapport à l’année dernière. « Les données publiées par l’OLTH avant-hier ont été revues à la hausse. De 180%, qui était l’augmentation des arrivées de bateaux de croisière il y a quelques semaines, on parle maintenant d’une augmentation de 250% », a-t-il noté, ajoutant : « La Grèce est la 5ème marque touristique dans le monde et ce n’est pas un hasard, nous voyagé partout dans le monde en faisant des affaires avec les plus grands voyagistes, les plus grandes compagnies de voyage, les croisiéristes, pourquoi ? « L’économie de notre pays L’argent de notre produit touristique vient directement et se retrouve directement dans l’entreprise grecque moyenne, dans la famille grecque moyenne ».

La ministre du Tourisme a également évoqué les initiatives ciblées de ces derniers mois pour « éclairer » un maximum de destinations dans notre pays, mais aussi l’ouverture à de nouveaux marchés extérieurs qui porte déjà ses fruits.

« Depuis le début de l’année, nous avons décidé d’investir dans des destinations alternatives moins populaires à l’échelle nationale. Et nous pouvons voir que notre stratégie porte ses fruits. Par exemple, on voit que les grandes compagnies aériennes – de France et d’Allemagne – ajoutent de nouveaux vols vers Skiathos, ce qui facilite la tâche des voyageurs français et allemands qui souhaitent visiter Skopelos et Alonissos.À Thassos, on voit aussi que la plupart des brochures touristiques sont en roumain. Ce n’est pas un hasard non plus. Pourquoi ? Pourquoi la Grèce est en tête de liste des préférences des voyageurs roumains qui choisissent le tourisme routier, qui vont ensuite de Kavala à Thassos », a noté M. Kizilias, soulignant : « Nous allons – comme Je dis habituellement – à la fin de 2022, créez un fonds. Pourtant, dans une année de problèmes majeurs et de crises multiples – pandémie, guerre qui fait rage au cœur de l’Europe, crise énergétique, inflation et justesse, le tourisme grec s’avère être le fer de lance de l’économie grecque ».

Enfin, la ministre du Tourisme a évoqué le programme « Tourisme pour tous », qui doit permettre à des milliers de familles défavorisées financièrement de partir en vacances dans des destinations à travers le pays à partir du 1er juillet. « L’année dernière, 20 millions d’euros ont été absorbés pour le programme. Cette année, le Premier ministre a décidé d’augmenter le fonds de 10 millions d’euros. 200 000 bénéficiaires – qui sont dans le besoin – devraient pouvoir passer leurs vacances simplement, rapidement et sans bureaucratie en utilisant « la carte numérique immatérielle, qu’ils peuvent utiliser partout : sur les billets de ferry, à l’hôtel, à la taverne. Parce que pour nous d’abord de tous il y a le citoyen grec », a-t-il dit.

Onfroi Séverin

"Amoureux de Twitter. Écrivain sympathique. Penseur primé. Fanatique de la nourriture hardcore. Ami des animaux partout. Analyste incurable."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *