Les oméga-3 améliorent la performance sportive

omega3 sport

Les athlètes qui reçoivent des suppléments d’acides gras oméga-3 ont une fonction musculaire améliorée et moins de fatigue musculaire.

 

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de Toronto et parue dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition rapporte que des suppléments d’acides gras oméga-3 peuvent améliorer la fonction neuromusculaire et atténuer la fatigue musculaire chez les athlètes. Ceux qui ont reçu des oméga-3 pendant 3 semaines ont eu une augmentation de 20% de leur fonction musculaire dans la cuisse.

 

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés trouvés sous forme de longues chaînes dans les poissons gras, coquillages, crustacés, les oeufs de poules nourries aux graines de lin. On peut aussi les synthétiser à partir de l’acide alpha-linolénique du colza, des graines de lin, des noix…

 

« La capacité des muscles squelettiques à générer de la force et résister à la fatigue est essentielle dans la performance sportive » expliquent les auteurs dans leur article. « Les adaptations à l’entrainement des systèmes musculaires squelettiques et neuromusculaires modulent la capacité à générer de la force musculaire et la résistance à la fatigue ».

« Beaucoup d’études ont évalué l’effet des suppléments nutritionnels sur la musculation (supplémentation en protéines) et les méthodes pour renforcer la performance en endurance (charge glucidique) ». Mais à ce jour, peu d’études ont porté sur l’effet de suppléments nutritionnels sur le système neuromusculaire.

 

Les nerfs centraux et périphériques sont constitués d’acides gras, essentiellement polyinsaturés. « Les oméga-3 font partie intégrante des neurones, terminaisons nerveuses, myéline et membranes musculaires ». Et de plus en plus de preuves suggèrent que les oméga-3 améliorent la fonction neuronale et les adaptations à l’exercice. « La supplémentation en oméga-3 serait capable d’améliorer la vitesse de la conduction nerveuse, la fluidité membranaire, la sensibilité à l’acétylcholine et réduirait également l’inflammation après l’exercice ».

 

Les chercheurs ont mené leur étude sur 30 athlètes hommes âgés en moyenne de 25 ans et qui s’entrainent environ 17 heures par semaine. Les participants ont reçu soit le supplément d’huile de phoque contenant des oméga-3 à longue chaine (375 mg d’acide eicosapentaénoïque EPA, 230 mg d’acide docosapentaénoïque DPA, 510 mg d’acide docosahexaénoïqueDHA par jour) soit un placebo pendant 3 semaines. Les athlètes ont passé des tests au début et à la fin de l’étude.

Les résultats montrent que les suppléments d’oméga-3 sont associés à une augmentation significative du niveau d’EPA dans le sang, par rapport aux participants ayant reçu le placebo. Mais les chercheurs n’ont pas trouvé de différence entre les 2 groupes pour les niveaux de DPA et DHA.

Les suppléments d’oméga-3 ont permis une augmentation de 20% de la fonction musculaire de la cuisse –évaluée par électromyographie du muscle vaste externe- par rapport au placebo. Les suppléments d’oméga-3 étaient également associés à une réduction de la fatigue musculaire.

« A notre connaissance, cette étude est la première à évaluer les effets d’une supplémentation en acides gras oméga-3 sur les athlètes en mesurant à la fois les changements sur la fonction neuromusculaire et la performance » disent les auteurs. « Cette étude montre que les suppléments d’oméga-3 augmentent l’activation musculaire et diminue la fatigue ». Selon les auteurs, il y a des éléments suffisants pour conclure que les oméga-3 ont un effet bénéfique chez les sportifs.

Les auteurs expliquent que les oméga-3 modifient la composition de la membrane cellulaire et sa fluidité, ce qui pourrait stimuler la fonction nerveuse. « La supplémentation en oméga-3 pourrait avoir modifié la dynamique membranaire du muscle et amélioré la conduction du potentiel d’action musculaire à travers le muscle de travail ». « La modification de la dynamique membranaire peut avoir atténué les dommages musculaires »

De la même façon, dans le groupe ayant reçu les oméga-3, l’atténuation des dommages musculaires pourrait maintenir la conduction du potentiel d’action dans le muscle, maintenant ainsi le couplage excitation-contraction et finalement la capacité de génération de force musculaire.

 

Cette étude vient s’ajouter aux preuves déjà existantes des bénéfices des oméga-3 dans la nutrition du sportif.

 

proteines nature et zen

2 Commentaires sur “Les oméga-3 améliorent la performance sportive

  1. Pingback: 10 aliments pour faire le plein d'Oméga-3 - Nature et Zen Sport, santé et nutrition

  2. Pingback: 10 aliments pour faire le plein d'Oméga-3 - Nature et Zen Sport, santé et nutrition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *